21/06/2006

La valse dès demain.

[Mode Individu ON]

[Mode Conscience Rebelle ON]

 

J’ai une fascination pour le creux des poignets.  C’est assez étrange quand on y pense, mais vraiment j’aime bien cela.  Souvent ils se cachent, comme si leur obscur reflet était d’une intimité inconvenante.  Comme si le corps se refusait volontairement à vous, ne se dévoilant que lorsque vous êtes prêt à vous partager.  Ces creux ne sont que trop rarement la cible des attentions chimérique, mais ils révèlent bien des choses pour qui savent les lires.  Effleurez les doucement, caressez les, du bout de vos doigts et vous entendrez leur réponse.  Un léger bruissement de deux peaux fines qui se parlent.  Un peu comme le cri de la soie, lorsque vous défroissez votre orgasme.  C’est très fin, très léger, mais ils n’ont pas l’habitude de parler.  Il vous faudra être patient, ne rien brusquer pour entendre leur mélodie infinitésimale.  Mais quelle Ambroisie lorsque ils vous apprendront le chant du plaisir.  Ils se hérisseront, quelque fois, n’ayant pas l’habitude de tant d’attention, mais apprivoisez les, montrez combien ils vous sont un refuge, et ils vous laisseront magnifier d’une dorure cristallisée leur moindre recoins.  Gardez le contact, toujours,  continuez à les toucher, et quand les caresses massent, vous pourrez ressentir le battement d’amour de l’être aimé.  Le pouls s’accélère, même si le visage ne montre rien, son cœur y est directement relié.  Vous pourrez y voir l’entrelacs de veines qui se gonflent et diminuent comme un labyrinthe fermé, mais néanmoins accessible.   Vous pourrez ressentir, une dilatation phéromonale emprunte d’effluves attirantes, comme Ulysse et les Six Reines.   

Les creux ne peuvent mentir, ni sur leur âge, ni sur leur passé.  Quelquefois, de petites ridules, minuscules viennent se former à la surface de la terre à conquérir, induisant les chemins qui ont déjà été foulés.  Et quand quelques gouttelettes de sueurs y naissent, salées de minéraux, elles érodent, encore plus la sensation de dissipation honteuse.  Ces creux là ont déjà été balisés, étiquetés, empruntés, mais ils vous permettent d’y trouver des trésors cachés, dans les quelques rares cavernes inexplorées.  Difficiles d’accès, mais encore présentes.

Parfois, ces poignets ont étés griffés, par des tranchants trop acérés, mais ils n’en restent pas moins superbes, ajoutant de la mélancolie au plaisir.  Le labyrinthe s’ouvre, à gros bouillons d’essence vitale, un peu comme une ultime sortie, alors que l’on revient, sempiternellement, sur les mêmes pas, d’autant plus profonds que le  poids du corps s’éteint.  On peut y lire le désir d’une vie qui a voulu s’effacer, mais qui est repartie de plus belle, jaugeant la profondeur et le nombre des ornières, comme des traces de peintures indélébiles sur un tableau.  Des couleurs trop ternes qui vous crachent leur désarroi, à pleine figure, lorsque les mains, endolories de tristesses, se prostituent, ne sachant que faire, ne sachant plus où se maintenir dans le trop vaste mur d’escalade de la vie.  C’est souvent, ces poignets là, qui une fois réveillés, se réchauffent malgré un bain devenu trop froid.  Qui reprennent leurs activités nonchalantes.  Parce qu’un poignet relie les mains au cœur et que le cœur, relie le sang aux hommes.

 

[Mode Conscience Rebelle OFF]

[Mode Individu OFF]

12:15 Écrit par Nola | Lien permanent | Commentaires (34) |  Facebook |

Commentaires

Clap clap clap Mais je me doutais bien que tu étais fétichiste ;-)

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Yves je préfère les poignets, les talons aiguilles, c'est trop bas (résille) pour moi ;-)

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Nola...... je sais plus quoi dire, tellement c'est beau....
t'es un magicien, un prestigiditateur, un enchanteur, un illusioniste, un articficier.
Un créateur d'effets, d'image, de rêves, de paradis...
Bref toi quoi!

Écrit par : Le P'tit Caillou | 21/06/2006

Petit Caillou Je te remercie pour ces mots, mais ces mondes me sont souvent inspirés par VOUS !

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Par nous .... c'est trop, Donër (kebab naturellement) ;-)

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Ben vi Yves Toutes vos bribes de vies m'alimentent (Sauce à l'ail le Kebab)

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Yves, sans vouloir te vexer j'ai été chez toi.... je dois dire que j'aime mieux ici....

Écrit par : Le P'tit Caillou | 21/06/2006

Pas de problème... P'tit Caillou, je ne suis pas un très grand spécialiste es lettres ;-)
Nola : il faudrait tout de même arranger un truc, un de ces quatres

Écrit par : Yves | 21/06/2006

*-* Chaque jour, je me réjouis de venir te visiter et c'est pour moi, une surprise à chaque fois. Tu as une manière de dire les choses qui prend au coeur. "Un léger bruissement de peaux fines qui se parlent..." et je pourrais citer tous les passages... :)

Écrit par : gaYa | 21/06/2006

Yves, j'ai vu, t'es plutôt un spécialiste es... ..images....!

Écrit par : Le P'tit Caillou | 21/06/2006

Oui P'tit Caillou, un vrai glandeur de première ;-)

Écrit par : Yves | 21/06/2006

~Ï~ GaYa => C'est toujours un émerveillement de voir que l'on plaît !
Yves => Ouais, un de ces 4.

Écrit par : Nola | 21/06/2006

héhéhé Nola fait son Alice ;-)

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Yves Cooper, Alice Cooper ;-)

Écrit par : Nola | 21/06/2006

non Nola Alice au pays d'émerveille

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Yves ne me dis plus que tu n'es pas un spécialiste es lettres.... je dirais plus précisément un spécialistes es (jeu de) mots...
PS : les cuculiformes, j'adore - merci!

Écrit par : LeP'tit Caillou | 21/06/2006

Le P'tit Caillou Pour les jeux de maux, notre hôte Nola est bien plus fort que moi

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Bah on faisait une fine équipe dans la première mouture de Nola !

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Oui héhéhé
C'est vrai qu'on en a passé du temps à faire des jeux de mots

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Jeu demain Valse assurée !

Écrit par : Boudlard | 21/06/2006

Jeux de mains Une dernière danse ?

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Boud je sais pas valser

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Ho oui !!! C'est souvent la meilleure !

Écrit par : Boudlard | 21/06/2006

Boud' d'accord avec toi sur ce coup là. La dernière danse est souvent la meilleure !

Écrit par : Nola | 21/06/2006

Je ne sais pas valser non plus, Yves C'est beaucoup trop coulant pour moi....

Nola, un tango ?

Écrit par : Boudlard | 21/06/2006

Non merci pas de grenadine dans la bière ;-)

Écrit par : Yves | 21/06/2006

~Ï~ Yves => hahaha
Boud' => mais avec grand volontierS ;-)

Écrit par : Nola | 21/06/2006

;-) on va encore dire que je ne pense qu'a picoler

Écrit par : Yves | 21/06/2006

Ha non Nola On ne me sert pas du Grand Volontiers comme ça à moi ! C'est réservé uniquement à Mamzelle Fun !

Chacun son étiquette, Yves !

Écrit par : Boudlard | 21/06/2006

;-) a voir

Écrit par : le K | 21/06/2006

Surprenant!! plutôt surprenant le nouveau Nola...Abientôt j'espère. Vous passez quand vous voulez.

Écrit par : milla | 21/06/2006

Hey Mister K et Mila Tout baigne ?

Écrit par : Nola | 21/06/2006

je reprendrais bien un peu de tout ça avec grand volontiers!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : fun | 21/06/2006

aimer, et ne pas se laisser aimer ..... ça c'était avant-hier.
Bises

Écrit par : Le P'tit Caillou | 22/06/2006

Les commentaires sont fermés.