09/02/2007

Alexandrins ...

 

... Fuir, en se détachant de l'Amère Cure,

et pleurer le craquement de tes brisures,

Maudire, le sable crissant de tes déserts,

et pleurer encore, l'éclat de tes yeux verts ...

17:36 Écrit par Nola dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

La poésie d'Armand passe par son estomac. Cher Nola,
Décidément, incompréhensible!
Mais si j'intervertis tes rimes et assonances et change quelques petites choses, j'obtiens la recette de la pâte feuilletée:
... Cuire, en se détachant de l'Amère brisure,
et pétrir le craquement de tes cures,
Réduire le sable crissant de tes yeux verts
et sabler encore l'éclat de tes desserts...
Amitiés. ;)

Écrit par : Armand | 09/02/2007

Moi J'aime bien Nola depuis qu'il se laisse aller :-)...euh...et avant aussi hein? :-)

Écrit par : sioran | 11/02/2007

Alex en drain je suis pas fort pour ça !!
Mais l'amer tune, c'est quand tu te fais avoir par des yeux verts ;-)
Bise Ma Poule ;-)

Écrit par : Yves | 12/02/2007

~Ï~ Armand => chapeau ! Excellent !
Sio' => Moi aussi, je préfère nettement le nouveau ;-)
Yves => on ne peut se faire avoir par ces superbes yeux !

Écrit par : Nola | 13/02/2007

Salut Nola Tu sais bien que je méfie de tout ;-)

Écrit par : Yves | 13/02/2007

Yves oui je sais

Écrit par : Nola | 13/02/2007

hihihi j'ai pas pu m'en empecher ;-)

Écrit par : Yves | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.