19/02/2007

Point fuyant

[Mode Individu ON]

Humeur Musicale : Don’t  Cry des Guns and Roses

Humeur d’Emma : Je suis une pile electriiiiiiiiiiiiiiique !

[Mode Individu OFF]

 

[Mode Individu ON]

[Mode Belle Inconnue ON]

 

 

-         Il lui demanda si elle avait été heureuse ?

-         Elle lui répondit que oui, maintes fois, Il a pu faire disparaître les gouttes de chagrin de sa vie, et que maintes fois, Il lui avait ouvert les possibilités de ses mondes, mais pour quelques temps, pour quelques temps seulement.  Ensuite, tout devenait troublé, par l’impossibilité de l’intense et tout devenait troublé par le flottement du jour sur le jour, quand la nuit tant espérée se fait ta tendre, et que les interstices des secondes se camouflent en heures, pour prolonger l'impatience de la vertu.

-         Il lui demanda si Elle ne regrettait rien ? 

-         Elle lui rétorqua avec une pointe de douleur dans la voix, qu’elle aurait préféré que toutes ces choses ne soient que vapeurs et buées, parce qu’il aurait été plus facile de les balayer de la main, il n’en resterait que de l’eau cristallisée sur une fenêtre quelconque, déjà oubliée par les sages.  Qu’Elle ne pourrait mettre de nom à cet enfant qui n’a pas été baptisé et qui est mort né, bien avant qu’Ils ne pensent à le concevoir.  Qu’Elle l’aurait aimé …

-         Je crois qu’il connaissait déjà la réponse,  mais il fallait qu’il l’entende, juste pour l’hygiène de sa tristesse, juste pour la schizophrénie qui l’habite.  Il acceptait la douleur, si celle ci avait un sens.  Il l’acceptait …

-         Elle osa juste une question, Elle lui demanda si tout cela était vrai ?

-         Il lui répondit que oui, pour cette vie et toutes celles d’après.

 

Mais elle n’était déjà plus là, transportée vers d’autres lieux et d’autres déchirements, il flottait dans l’air son odeur typique de métal cuivré et d’appel aux corps à corps défunts et surtout,  le parfum de ces fous qui ont jour essayé de croire que malgré tout ils étaient internés à tort, sans se mentir à eux même, parce que durant ces moments, ils se sentaient bien.

 

[Samedi soir, entre 3h46 et 3h58, au Thé au Mascara, ses yeux tournés vers d’autres directions.]

 

[Mode Belle Inconnue OFF]

[Mode Individu OFF]

14:02 Écrit par Nola dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

hi on voit que c lundi ,c'est calme par ici ...Yves travaille :P
j'aimais bien Guns and Roses ;)

Écrit par : Bio | 19/02/2007

Bio ha oui, mitou !

Écrit par : Nola | 19/02/2007

Cher Nola,
Cher Nola,
Il lui demanda si elle avait été heureuse.
Elle lui demanda si il avait été heureux.
Les deux réponses furent "Oui... jusqu'à ce que nous nous rencontrions"!
Conclusion d'Armand: ce fut une très bonne idée car ainsi il n'y eut au'un couple mal assorti!

Écrit par : Armand | 19/02/2007

... Vapeurs... Buées... Larmes... Tout ça, ce n'est que de l'eau
Tout n'est que question d'état .
La vapeur d'un instant... la buées sur les carreaux... Les larmes du plaisir !!!

Écrit par : Yves | 19/02/2007

~Ï~ Armand => non Armand, même si ce n'est pas mathématique ni physique, mais quelquefois, trop de bonheur le tue, parce que l'on n'est pas habitué à vivre sur des nuages !
Yves => ben tu vois quand tu veux !

Écrit par : Nola | 19/02/2007

Héhéhé Oui parfois j'ai un flash poétique, c'est aussi une question d'état ;-)

Écrit par : Yves | 19/02/2007

Yves Etat soeur ???? ;-)))))))))))))))

Écrit par : Nola | 19/02/2007

Non Nola et amère, je sais même pas pourquoi !!! ;-)))))

Écrit par : Yves | 19/02/2007

Dans la même veine, le coup de foudre, c'est l'état-blitz!

Écrit par : Armand | 19/02/2007

~Ï~ Yves => éhhééhéhé
Armand => le blitz krieg ? ;-)

Écrit par : Nola | 19/02/2007

Hihihi Je le savais ;-)

Écrit par : Yves | 20/02/2007

N'empêche merci totu pleins !

Écrit par : Nola | 20/02/2007

Avec plaisir ma Poule ;-)

Écrit par : Yves | 20/02/2007

Regret Maybe I've forgotten,
the name and the adress,
of everyone I knew,
It's nothin I regret.

Écrit par : Eric | 21/02/2007

Eric New Order, ce n'est pas trop mon truc ;-)))

Écrit par : Nola | 21/02/2007

hé mon doux ça avance le roman?

Écrit par : melle bille | 21/02/2007

Mlle Bille Pas trop, je stagne un peu. Disons que j'efface beaucoup ce que j'écris, c'est assez insidieux. J'ai pas envie de tomber dans le cul-cul

Écrit par : Nola | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.